Non classé

Londres se transforme rapidement en enfer du Tiers-Monde


Cet article, qui propose, le décryptage d’un livre à paraître, dans le fil de la semaine, livre consacré à une étude très critique, de la composition sociologique du Royaume-Uni, sous l’effet corroboré par/et combiné du flux migratoire, croissant que ce pays n’a eu de cesse, d’engranger, ces dernières années, a de quoi, placer dans son contexte plus que réel, la difficile conciliation constatée entre prôner le brassage culturel, racial, y compris le vivre ensemble et les impératifs politiques, sociaux, humanitaires et juridiques, liés à l’évolution de certaines sociétés modernes, autre fois, cloisonnées, dans une sorte de scepticisme, de repli identitaire et du rejet d’une quelconque homogénéisation, pourtant s’y étant subjuguées, par l’imbrication de façon consciente ou inconsciente, à la fois, d’une misère déferlante, les conflits armés et soit l’appauvrissement à un rythme de croisière, de certaines d’entre elles, soit le désir d’ accaparement indu des richesses . Sur ce, le lien ci-dessous, s’en fait une avalanche de présupposés, en forme de description approfondie, des ressorts véritables, de la propension socio-culturelle, que ces sociétés ont tendance, à prendre ou à laisser éclore. Sur ce, on en trouve peu, ces genres de montée au créneau, pour autant fustiger les modes de vie, susciter des questions, que remettre en cause, un ordre appelé, à défaut de se dissiper, faire tirer la sonnette d’alarme, à l’encontre de pratiques, non accommodantes avec une culture apaisée de la diversité, tout au plus, mettre tous, en face d’une réalité qualifiable de dure, ainsi qu’en appeler à une réactivité accrue des décideurs politiques pour stopper la déliquescence, apparemment en germe, au sein de grandes agglomérations, disons même, le processus de désintégration sociétale amorcée, sans discontinuité depuis lors, quoi qu’à l’opposé, de ce regard inquisiteur porté sur une société se voulant multiculturelle et multiraciale, sans s’en donner les moyens, fasse table rase, d’un certain nombre d’aspects pouvant être interprété différemment et en fonction de la strass, ainsi que la catégorie sociale, à laquelle, on se rattache. Arrêt sur image, sur une ville appelée à se réinventer, se moderniser et s’entrevoir, non plus, sous le prisme exigu et contigu de la prédominance raciale d’une communauté sur une autre, mais bien plus encore, à savoir, tirer meilleur profit de la diversité, toute chose passant, par l’absolue observance, des règles prescrites pour que vive la laïcité!

Blanche Europe

Traduction de l’article de New Observer.


Londres, capitale du Royaume-Uni, sombre rapidement dans un cauchemar rempli de criminels du tiers-monde : gangsters turcs, gangs criminels africains, vagabonds gitans, trafiquants de drogue vietnamiens et noirs – et les britanniques y sont désormais une minorité.

View original post 872 mots de plus

Publicités
Par défaut